19/09/2006

En manque...

 

Il y a des soirs où le manque est plus fort, et pourtant il n'y a pas de raison particulière...Il y a des lunes plus tristes, des nuits plus noires...C'est à ce moment que je mesure l'importance de mon amour des mots. Ecrire le ressenti pour l'apprivoiser,ça a toujours été ma devise. Les mots sont là mais ils ne me calment pas, enfin pas encore! Mais ça viendra...

Mon roman n'avance pas comme je le souhaite. Le pire est que les idées sont  nombreuses et variées mais mon style m'échappe parfois. Quand je me relis, on dirait une étrangère. Suis-je un paradoxe? Entre celle qui croit savoir et celle qui ressent tout le contraire?

Plus le temps passe plus je comprends la force du vide et je compte tous les manques : le manque de temps, le manque d'inspiration, le manque d'organisation, le manque de lui...

21:53 Écrit par Syolann | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

On est parfois "paradoxe"... on se cherche , on croit se trouver et on se perd n'étant plus certaine de ce que l'on croyait, puis le temps passe et on se retrouve au hasard d'un mot, d'un regard, d'une étreinte et tout semble à nouveau plus clair!
Courage ma belle!
Gros bisous

Écrit par : baby | 20/09/2006

Aère! En manque d'air.... de celui porté par le vent qui égrène les mots... de celui qui vole dans les feuilles d'automne pour ébaucher des sourires... de celui qui se pose dans les cheveux et qui ébouriffonne la vie....de celui qui fait les chansons qui te trottinent dans la tête.... Air-métique air rance...
Cours, suis le vent car il s'engouffre toujours quelque part et même dans une maison vide, il y a toujours un rideau pour danser avec lui.....
Bisou

Écrit par : Mitch | 21/09/2006

Les commentaires sont fermés.