27/09/2006

A lire et à déguster...

Un petit lien pour tous les amoureux de l'érotisme.

http://lamantepoivree.free.fr/

 Des textes nombreux, très différents les uns des autres mais qui tous, parlent d'amour ...et de le faire!

Une petite rubrique "Simpère" que je vous recommande! Moi je ne me lasse pas de lire Françoise.

16:45 Écrit par Syolann | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

21/09/2006

Ce soir...

...c'est poésie!

Les mots affluent en vers et en rythme, c'est amusant ça vient tout seul. J'ai retrouvé des textes ébauchés...faudrait que je les finisse, ça en vaudrait la peine...Mais j'essaie de penser à demain plutôt qu'à hier, j'y reviendrai donc quand je serai nostalgique...quand "j'aurai le coeur qui traîne, dans la rue Fontaine" (Marc Lavoine)

00:14 Écrit par Syolann | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

19/09/2006

En manque...

 

Il y a des soirs où le manque est plus fort, et pourtant il n'y a pas de raison particulière...Il y a des lunes plus tristes, des nuits plus noires...C'est à ce moment que je mesure l'importance de mon amour des mots. Ecrire le ressenti pour l'apprivoiser,ça a toujours été ma devise. Les mots sont là mais ils ne me calment pas, enfin pas encore! Mais ça viendra...

Mon roman n'avance pas comme je le souhaite. Le pire est que les idées sont  nombreuses et variées mais mon style m'échappe parfois. Quand je me relis, on dirait une étrangère. Suis-je un paradoxe? Entre celle qui croit savoir et celle qui ressent tout le contraire?

Plus le temps passe plus je comprends la force du vide et je compte tous les manques : le manque de temps, le manque d'inspiration, le manque d'organisation, le manque de lui...

21:53 Écrit par Syolann | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

15/09/2006

traduction...

Puisque vous me demandez si gentiment ce que le post précédent veut dire ;-)

 

En dessous de tes vêtements,

Il y a une histoire sans fin,

Il y a l'homme que j'ai choisi,

Il y a mon territoire

Et toutes les choses que je mérite

Et qui feront de moi, une chouette fille...

 

 

15:35 Écrit par Syolann | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

11/09/2006

Savoir...

Parce qu'aujourd'hui je sais ce que je veux même si je me rends compte que je place la barre plus que haut... Parce qu'un jour, je dirai à quelqu'un qui sera prêt à l'entendre :

 

"Underneath your clothes
There's an endless story
There's the man I chose
There's my territory
And of all the things
I deserve
For being such
A good girl honey"   (Shakira)

 

... S'il existe quelque part...


 

10:40 Écrit par Syolann | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

06/09/2006

Ca arrache...

Il y a des décisions qui arrachent un bout de coeur mais qui sont nécessaires à la survie.

Il y a des doutes lancinants qui sont plus lourds à porter qu'une déchirure nette.

                Alors je tranche, j'arrache, je décide... et j'en crève...

22:42 Écrit par Syolann | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

03/09/2006

Mon cahier vert... hier et aujourd'hui...

Mon cahier vert (2 octobre 2005)

 

Je l’ai enfin repris, et surtout, je l’ai ouvert…pour la première fois depuis des mois. Ce manuscrit commencé dans la douleur me perturbe beaucoup. J’en ai écrit chaque mot, il est un vrai morceau de moi et pourtant il m’effraie. Le relire sans larmes dans les yeux m’est impossible même si le temps a fait son œuvre, même si tout cela n’est plus qu’un mauvais souvenir.

Malgré tout, aujourd’hui, je pense avoir le recul nécessaire pour le retravailler, le disséquer, le cloisonner en chapitres. En un mot, pour mettre un bout de ma vie à plat et l’offrir à ceux ou celles qui pourraient en avoir besoin.

 

Il me faudra du temps, du calme et de la solitude. Aussi du courage, de la rigueur, de la persévérance. Sans oublier des tas de mouchoirs… Avec tout cela, j’espère faire « quelque chose de bien ». Je me promets de tout écrire, d’exorciser ainsi ce sordide passé en le nommant, le contrôlant, le dénonçant ; d’aller loin, très loin, tout au bout de moi-même et pouvoir enfin, d’une plume assurée inscrire le point final.

 

J'ai écrit cela le 2 octobre 2005... Aujourd'hui, bien des mois après je me rends compte que ces moments que je tente d'enfuir sont encore trop vivaces. Il suffit de très peu pour faire ressortir la douleur et très curieusement c'est aujourd'hui que j'ai peur...bien plus que lorsque je pliais sous ses coups.

Je n'ai toujours pas fini de noircir mon cahier vert...

                             et je n'ai pas envie d'écrire ça maintenant...

 

 


21:50 Écrit par Syolann | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

01/09/2006

Bonnes questions...

Pourquoi à certains moments la vie paraît creuse, vide, tandis qu'à d'autres c'est l'overdose d'émotions???

Et même si pour l'instant ce n'est que du positif, comment on gére??? 

J'écris sur des post-its (et oui Mitch ;-) ) et j'emmagasine mes instants forts! Ca ressortira en vers ou en prose... pour mon plus grand plaisir...

                                            Bientôt...

 

20:37 Écrit par Syolann | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |