13/11/2006

Merci.

Je tenais debout envers et contre tout, au fond il ne me manquait que ton épaule. Merci d'avoir traversé ma vie et au passage, de m'avoir rendu ce que je pensais ne plus jamais pouvoir trouver. Merci de me montrer le chemin, mes compagnons de voyage et les ronces à éviter. Merci d'avoir ôter de ma peau les quelques épines qui traînaient encore dans mes égratignures...Merci pour l'intense présent et les liens de demain...dans tes mains.

mains

 

10:29 Écrit par Syolann | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.